Historique

L’Aéroclub du Boulonnais

L’aviation à Boulogne sur mer remonte à 1907, lorsque le Commandant Saconey se livra, à la pointe d’Alprech, à des expériences de cerfs-volants porteurs qui donnèrent le virus de l’aviation à Harry Gournay.

L’année 1909 vit la création de l’Aéroclub de Boulogne – les documents ne furent officialisés qu’en 1913 – club qui regroupa quelques personnalités avant d’atteindre le nombre record de trois cents adhérents. Pendant la guerre 14-18, les Anglais firent décoller leurs avions de Boulogne, Marquise, Caffiers, Beauregard et Saint- Inglevert où un aéroclub fonctionna à partir de 1920. Les deux guerres mondiales furent également l’occasion pour Boulogne d’accueillir  avions et  hydravions de la Marine.

Un bel aéroport qui ne servit pas

Le samedi 29 juillet 1939 fut un grand jour pour l’aviation boulonnaise qui inaugurait un aéroport à Alprech. Près de 10 000 personnes étaient là pour assister au meeting, pour applaudir les aviateurs de l’armée et des aéroclubs et voir la centaine de machines venues se poser sur l’aérodrome : des hydravions, des Curtiss, Mureaux, Dewoitine, etc. Malheureusement la fête fut endeuillée par la mort d’un pilote qui s’écrasa sur le parc automobile…

Boulogne sur mer avait son aéroport mais la seconde guerre mondiale  éclata aussitôt et stoppa net son activité. Les Allemands lui préférèrent même le site de St-Inglevert où ils firent bétonner une piste de 600 mètres de long sur quarante de large.

Aérodrome de Saint Inglevert 2è guerre mondiale

Aérodrome de Saint Inglevert 2è guerre mondiale

Aérodrome de Saint Inglevert 2è Guerre Mondiale

Installation à Saint-Inglevert

Balayage Saint InglevertL’aéroclub, qui avait cessé toute activité, ne redémarra qu’en 1958. Il s’installa à Ambleteuse où il serait sûrement resté s’il n’y avait eu une sombre histoire de  » poireaux  » ( un jardinier ayant été autorisé à planter et semer sur une parcelle de terrain non utilisée) et douze années de procès (de 1975 à 1987) qui se sont soldées par une expulsion définitive du terrain.

Les aviateurs boulonnais auraient pu alors s’expatrier sur Calais ou St-Omer… mais une poignée d’entre eux, bien décidée à rester dans leur terroir, s’ est tournée vers St-Inglevert qui n’était plus qu’une piste fortement dégradée, au milieu des champs. Michel Maës, président du Club et ses amis ont obtenu très rapidement la confiance de la municipalité, du paysan M. Talleux et du propriétaire concerné, avec qui un bail de longue durée a été signé en bonne et due forme.

Installation Saint InglevertLe plus dur restait à faire : déblayer la piste devenue décharge et la remettre en état. Quatre années d’efforts et de travaux payés avec les deniers des membres du club et le concours financier d’entreprises amies, furent nécessaires. Le 30 juillet 1989, les quatre cent cinquante premiers mètres de piste étaient inaugurés. Michel Maës fit le vol inaugural, avec à ses cotés M. Talleux, l’agriculteur si compréhensif et qui a bien payé de sa personne pour restaurer la piste.

 

 

 

Quatre instructeurs

Aéroclub de St-Inglevert …. Un Club et une ambiance sympa

Instructeurs Saint InglevertInstallé dans ses nouveaux murs, l’aéroclub eût encore à subir un terrible incendie début avril 2010 au cours duquel le hangar et toute la flotte disparaissaient. Mais depuis, cinq avions et un ULM sont à la disposition de cinq instructeurs (trois pour l’avion et deux pour l’ULM ) qui dispensent aux élèves et membres du club, des leçons de pilotage auxquelles s’ajoutent  vols d’initiation ou baptêmes.   L’aéroclub a bien d’autres projets, notamment la création d’une école de vol à voile, ou à défaut, de moto planeur.

A ce jour, un nouvel hangar, plus grand,  est sorti de terre par la volonté inébranlable des fidèles auxquels le président a su insuffler son incommensurable volonté de surmonter l’adversité. De nouveaux appareils volent sous nos couleurs, une section ULM a vu le jour, le terrain est ouvert à la CAP, l’école retourne à plein régime, nous sommes maintenant certifiés DTO (Declared Training Organisation) et bientôt un nouvel atelier s ‘élèvera sur les ruines de notre ancien hangar: les travaux ont débuté en cette fin d’année 2018. C’est aussi en 2018 que nous avons acquis notre indépendance d’approvisionnement. Et pour qui connaît bien le président Maes, l’histoire n’est certainement pas terminée…

Organigramme 2018:

 

                                                                                     Président:  Michel MAES

Vice-Présidents:                                         PRUVOST Pierre,  PRUVOST Jacques, LENFANT Daniel

Trésorier:                                                                          DUFOUR Joël

Commissaire aux Comptes:                                            BIERINX Jean

Secrétaire:                                                                          HUMEZ Michel

Membres du Bureau:                  SILBERBERG Renaud ( Instructeur et responsable DTO)

                                                        DELIEGE Bernard (Responsable mécanique)

                                                        DENOEUD Joël (Chef pilote et responsable sécurité)

 

 

 

Pour un historique très complet et fouillé , nous vous recommandons le lien ci-dessous:

http://www.anciens-aerodromes.org/terrains%20aviations/StInglevert.htm